Connexion

Récupérer mon mot de passe

Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


Touka, silence de Sram

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Touka, silence de Sram

Message par Pantalemon le Sam 26 Nov - 12:44

Un regard à droite, un autre à gauche.
Toujours rien, un sentiment de sécurité commence à s'installer. Commence, car la jeune sramette si inquiète poursuit sa route en rasant les murs et restant dans l'ombre des belles demeures Sufokiennes. Elle tente tant bien que mal de poursuivre sa route, de sa démarche claudiquante.

Faire une pause, épuisement. La jeune disciple de l'Ombre s'arrête dans une ruelle sombre, abandonnée. Elle s'installe derrière une énorme caisse de bois, à l'abris du moins pour l'instant. Elle regarde son bras, le vêtement qui l'enroule est maculé de rouge, maculé de sang. Il faut qu'elle refasse son bandage car celui-ci ne tiens plus et elle perd bien trop de sang.
Sa tête lui fait un mal de chienchien, elle passe sa main sur son front et découvre qu'il est également ouvert. Touka la sram cherche autour d'elle un linge qui pourrait lui servir de bandage, et finit par dénicher de vielles chaussettes usées qu'elle noue entre elles.

Il faut qu'elle se remette en marche, elle doit les trouver avant qu'elle ne soit découverte. Un petit effort, la Villa ne doit pas être si loin...


Au prix d'intenses efforts, Touka parvient à trainer sa jambe endolorie jusqu'à la porte de l'imposante Villa de Sufokia. Elle ouvre la porte sans aucune hésitation, et prend bien soin de vérifier que personne ne l'a vu avant d'entrer.
Elle se retourne et observe la salle commune pour la première fois. La jeune sram au regard améthyste marque un temps d'admiration, la salle dégage un on-ne-sait-quoi de chaleureux, on a immédiatement envie de s'asseoir à la grande table et de manger un morceau en compagnie de ceux qui ont élue domicile en ces lieux. Dans sa main droite, encore valide, elle tiens fermemant un petit paquet de cuir, d'où sort une lanière de cuir qui semble venir d'un autre âge.

La déception s'inscrit immédiatement sur son visage, personne, la Villa est vide. L'inquiétude prend place, ils risquent d'arriver d'une minute à l'autre ! C'est évident qu'ils vont la chercher ici !

Elle décide pourtant de rester, espérant qu'un membre de l'Ordre sera plus rapide que ces maudits roublards, et surtout qu'ils lui offreront l'hospitalité... Après tout ne détenait-elle pas le médaillon de Talakia dans sa main droite ? Volé au risque de sa vie qu'elle comptait bien racheter ?
avatar
Pantalemon
Assistant d'Otomaï

Messages : 364
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 25

Personnage
Classe: L'Etendue de Crâ
Niveau:
150/200  (150/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Touka, silence de Sram

Message par Invité le Sam 26 Nov - 12:57

- Keuf keuf ...

Kraine avait attrapé un Rhube, alors qu'il venait de boire une de ces potions au goût immonde qui l'avait transporté à la Villa de sufokia, il sentait une présence qui ne lui était pas familière.

Ses sens l'ont-ils trompé ?

Non, une jeune sramette était débout, dans un coin de la splendide maison.

Son esprit ne fit qu'un tour :


Sram => Roublard => Voleur => Tapper
Oui, Kraine est un peu con

La seule réponse qui lui vint à l'esprit fût :

- Qui t'es toi ?!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Touka, silence de Sram

Message par Maitre du Jeu le Sam 26 Nov - 13:02

Khalian avait eut une rude matinée, en effet il n'avait rien glandé du tout. Il se décida à se rendre à la Villa histoire d'y faire un peu de ménage dans ses affaires, chose qu'il n'avait pas faite depuis bien longtemps.

Alors lorsqu'il tomba sur la petite Sramette et Kraine debout face à elle, sa première réaction fut de sortir son bâton et de le pointé en sa direction d'un air menaçant.

Puis il s’aperçut que la jeune fille n'était absolument pas en état de lui faire le moindre mal, il se décida à ranger son arme et à s'avancer vers elle. Il s’accroupit après avoir jeté un regard interrogateur à Kraine, pour se mettre à son niveau et se décida à lui parler.


Que se passe-t-il ici ?


/* Je passe la candidature en publique pour poursuivre le RP */

_________________
"Dans la vie, on a tous le choix de vivre heureux ou non. Moi j'ai choisis de vivre heureux, et je suis content car jusqu'à maintenant, j'y suis plutôt bien parvenu."
Pehdolyth, mes mémoires
____________________

"Une cause ne se gagne pas au nombre de partisans, mais à la force des convictions"
Prof. Lupin, Harry Potter
avatar
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu

Messages : 275
Date d'inscription : 21/05/2009

Personnage
Classe: Le Soulier de Sadida
Niveau:
140/200  (140/200)

Voir le profil de l'utilisateur http://talakia.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Touka, silence de Sram

Message par Pantalemon le Sam 26 Nov - 13:14

Lorsqu'un sram entra dans la pièce commune, le coeur de Touka fit un bond. Sa première pensée fut qu'ils l'avaient retrouvée, et qu'elle allait mourir ici, sans autre forme de procès. Mais l'individu était loin d'être belliqueux, simplement méfiant.
Finalement les choses ne se passaient pas si mal, un membre de l'Ordre l'avait trouvé en premier et c'était un signe du destin.

Il s'approcha d'elle toujours aussi suspicieux et lança une phrase :


"Qui t'es toi ?!"

Touka devait répondre, parler, échanger... et c'était quelque chose qui la répugnait. Depuis toute petites elle avait le dialogue en horreur, une sorte de phobie qui lui avait causé de nombreux ennuie. Elle ne parlait que dans les cas d'extrême urgence, que lorsqu'elle n'avait pas d'autres choix, si bien que beaucoup la pensait muette.

Elle voulait lui répondre, mais aucun mot ne sortait, sa phobie était plus forte. Elle fit plusieurs essais en vain.

C'est alors que le vieux Sadida aux poils pourpre entra dans la Villa. Il sortit instinctivement son arme en la voyant, puis la rangea lorsqu'il s'aperçut de l'état lamentable dans lequelle Touka se trouvait. Il faut dire qu'elle n'avait pas fière allure avec ses vielles chaussettes nouées autour de son crâne, le visage ruisselant de sang, la jambe raide et le bras gauche bandé. Elle était assise contre un mur, baignant dans une petite flaque de sang naissante.

Il s'approcha d'elle et posa la même question que le Sram.

"Que se passe-t-il ici ?"

Elle n'avait plus le choix, il fallait qu'elle parle autrement elle n'aurait jamais la chance de se repentir.

" Je ..."

Ce fut le seul son qui put sortir de sa bouche. Pour terminer sa phrase, elle leva un bras tremblant, montrant ce qu'elle tennait dans sa main droite. Dans le creux de sa paume, un morceau de cuir de bouftou sur lequel reposait le Médaillon de Talakia, qui reconnaissant les lieux se mit à innonder la pièce de sa radiation bleutée.
avatar
Pantalemon
Assistant d'Otomaï

Messages : 364
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 25

Personnage
Classe: L'Etendue de Crâ
Niveau:
150/200  (150/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Touka, silence de Sram

Message par Invité le Sam 26 Nov - 13:51

Kraine était bouche bée.

La jeune sramette n'était pas de mèche avec ces traîtres à leurs Dieu qu'étaient les roublards.
Elle le tenait, le médaillon de Talakia, elle le tendait à Khalian et lui.

Il prit alors la décision de laisser son meneur avec cette jeune sramette.
N'était-il pas l'un des mieux placé pour repéré les roublards ?


- 'Vais monter la garde ...



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Touka, silence de Sram

Message par Maitre du Jeu le Sam 26 Nov - 14:04

Lorsque la jeune sramette dévoila le médaillon, Khalian n'en crut pas ses yeux. Elle qui le lui avait volé s'était finalement repentie et avait risqué sa vie pour le restituer. Un tel acte de bravoure et de courage le bouleversa violemment, il prit le médaillon, le remit à sa place autour de son cou et se hâta dans la salle de soin pour récupérer du matériel médicale et venir en aide à leur sauveuse.

La jeune fille ne broncha pas et le laissa la déshabiller et défaire ses bandages. Il l'installa sur la table après avoir prit la précaution d'y étendre de vielles serviettes. Ensuite, il prit du coton Pandawa -très réputé pour ses vertus désinfectantes- et commença à nettoyer les plaies. Celle sur son front s'était arrêtée de saigner et avait formé une coûte noire de crasse dans laquelle était prisonnier des cheveux de la sramette. Il dut la retirer précautionneusement afin de laver la plaie et de faire en sorte qu'une croute propre se forme.
La jambe de la sramette était très abimée, elle saignait toujours et la chaire était profondément entaillée. Khalian lui fit un garrot pour limiter le saignement et lui fit ensuite un solide bandage.

Ses études en biologie lui aurait au moins servit à quelque chose, une fois toutes les plaies nettoyée, il se rendit à la cuisine et revint quelques minutes plus tard un bol et différente plante avec lui. Il prépara quelques onguents qui, il l'espérait, calmeraient les douleurs de la jeune femme.

Celle-ci luttait pour rester éveillée, mais heureusement sa constitution était solide.

_________________
"Dans la vie, on a tous le choix de vivre heureux ou non. Moi j'ai choisis de vivre heureux, et je suis content car jusqu'à maintenant, j'y suis plutôt bien parvenu."
Pehdolyth, mes mémoires
____________________

"Une cause ne se gagne pas au nombre de partisans, mais à la force des convictions"
Prof. Lupin, Harry Potter
avatar
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu

Messages : 275
Date d'inscription : 21/05/2009

Personnage
Classe: Le Soulier de Sadida
Niveau:
140/200  (140/200)

Voir le profil de l'utilisateur http://talakia.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Touka, silence de Sram

Message par Pantalemon le Sam 26 Nov - 14:14

Touka afficha un regard emplie de reconnaissance envers le vieux Sadida. Elle se redressa et descendit de la table, vascilla un instant puis rétablit son équilibre. Elle voulut se rabiller, mais ses vêtements étaient maculé de sang séché, de boue et à moitié déchiré.
Voyant cela, le Sadida dans sa grande générosité lui offrit une tunique et un pantalon neutre, qu'elle enfila immédiatement. Elle s'assis et posa ses yeux sur le visage du Sadida.


"Ils me traquent, je n'ai nul part où allé et je ne connais personne..."
avatar
Pantalemon
Assistant d'Otomaï

Messages : 364
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 25

Personnage
Classe: L'Etendue de Crâ
Niveau:
150/200  (150/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Touka, silence de Sram

Message par Maitre du Jeu le Sam 26 Nov - 14:19

" Notre déesse nous a apprit le pardon. Aujourd'hui tu as fait ben plus pour notre Ordre que quiconque en ce monde, tu nous a restitué un bien plus précieux que nos propres vies, et l'Ordre t'en es reconnaissant. Notre sens de l'hospitalité et des responsabilités nous interdit de laisser une jeune fille telle que toi seule dans la rue alors que de terribles assassins te traquent.
Aussi, Touka Sramette peu bavarde, je te fais membre de l'Ordre de Talakia. Bienvenue parmi nous et puisses-tu y trouver toute la sécurité que tu mérites. "

_________________
"Dans la vie, on a tous le choix de vivre heureux ou non. Moi j'ai choisis de vivre heureux, et je suis content car jusqu'à maintenant, j'y suis plutôt bien parvenu."
Pehdolyth, mes mémoires
____________________

"Une cause ne se gagne pas au nombre de partisans, mais à la force des convictions"
Prof. Lupin, Harry Potter
avatar
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu

Messages : 275
Date d'inscription : 21/05/2009

Personnage
Classe: Le Soulier de Sadida
Niveau:
140/200  (140/200)

Voir le profil de l'utilisateur http://talakia.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Touka, silence de Sram

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum