Connexion

Récupérer mon mot de passe

Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier


Candidature de Senyek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Candidature de Senyek

Message par Senyek le Sam 9 Fév - 14:52

Les haletantes flammes du foyer prenaient un malin plaisir à lécher la demi-bûche de bombu que Senyek avait sciemment abandonné à une mort lente, mais nécessaire, il y a quelques heures de cela. Le spectacle flamboyant illuminait la petite pièce à vivre et en réchauffait pareillement l'atmosphère ; par quelques instants, l'éclatement soudain d'une braise venait briser le lourd silence du soir. Les ruelles de Bonta étaient vides, les commerçants avaient rangé leur étable, la milice somnolait, et seuls quelques chats venaient perturber le calme environnant. La nuit prenait sa place, les citoyens étaient maintenant tous endormis, que ce soit dans leur lit ou dans leur chopine. Tous, sauf un : Senyek veillait encore, tantôt hypnotisé par les flammes dansantes de sa cheminée, tantôt par un ouvrage dont il n'était pas prêt de sortir, et qui allait probablement le conduire jusqu'au petit matin sans pouvoir voir ses vieilles paupières se fermer.

En effet, si ce n'est point pléonasme, Senyek était un vieil énutrof dont les traits avaient été largement atteints par les affres du temps, de larges rides parcouraient un visage que trop bruni, témoignant de longues années passées à arpenter les routes ensoleillées du continent. Tout comme la majorité de ses confrères, sa pilosité était décolorée depuis fort longtemps, si longtemps que lui même ne se rappelle pas de sa coloration originelle. Malgré cela, Senyek conservait une longue cascade de cheveux fins ainsi qu'une barbe lisse et fournie, peu d'énutrof peuvent se vanter d'avoir été si épargnés par les ravages de la calvitie. Senyek travaillait en tant qu'historien, bibliothécaire, et archiviste dans les enseignes de Bonta mais aussi du Maistre Corbac avec qui il était en étroite relation, chose indispensable pour tout historien qui se revendique comme tel. Jamais, quand bien même dans sa lointaine enfance, Senyek n'avait été attiré par les combats, quêtes, et autres tournois pour lesquels certains tiraient pourtant une joie immense. Non, lui avait toujours préféré la plume à la pelle, même si de temps en temps il se laissait guider par son instinct énutrof, et partait, pioche en main, prospecter dans quelques mines abandonnées. Senyek avait également développé l'art si délicat et passionné qu'est l'élevage de dragodindes.


Son appétit insatiable pour les vieux grimoires d'outre-tombe l'avait conduit depuis une semaine à réunir une quantité non négligeable de sous-entendus, références, et autres indices faisant tous allusion à une île oubliée à ce jour, mais apparemment prospère au temps des Dix : Irianah. Île de légende qui aurait, en ces temps éloignés, accueilli un peuple pacifiste prônant le savoir comme les âmes perdues d'aujourd'hui prônent le sang et la destruction. Au fur et à mesure que Senyek trouvait des bribes d'informations tirées ça et là de vieux ouvrages poussiéreux, un engouement et une passion se dressaient de plus en plus haut dans le cœur du vieil énutrof, une curiosité qui ne l'avait pas titillé depuis de nombreuses années et dont il n'espérait plus la manifestation. C'est alors des journées entières qu'il passa à arpenter les étagères les plus profondes et oubliées du sous sol de la bibliothèque de Bonta, en quête du moindre fragment de phrase, du moindre mot pouvant référer à ce peuple qui, il en était convaincu, faisait désormais partie intégrante de sa propre destinée. Jusqu'à ce qu'il tombe sur un livre, le livre qui allait tout changer.


Senyek se grattait frénétiquement et bruyamment sa longue barbe, comme s'il eut voulu en déloger quelques poux mal intentionnés. Ses yeux gris, flétris par les âges, n'en pouvaient plus, cela devait faire au moins trois jours que l'enutrof ne les avait pas fermés. Son estomac criait famine, mais Senyek n'en avait que faire, car il dévorait « Irianah, Histoire d'une île perdue » ; chaque page tournée le conduisait à tourner la suivante, toujours avec un peu plus d'ardeur. Il en savait déjà beaucoup sur Irianah : l'île avait été colonisée par un peuple et sa déesse Talakia faute de trouver une place sans combats et souffrance sur le continent, ce peuple, même en sécurité en venait toujours à être persécuté : un démon du nom Belekarar voulu répandre une maladie sur l'île, beaucoup furent décimés à cette triste occasion. Cela rendait notre énutrof perplexe : pourquoi un peuple pacifiste et de bonne conscience finissait toujours par s'attirer les foudres des autres peuplades du continent ? Pourquoi leur en voulaient-ils à ce point ? Une chose était sûre, Senyek voulait retrouver cette île et ses survivants, il avait tellement à apprendre de leur philosophie et de leur science, bien plus que dans la bibliothèque moisie dans laquelle il avait passé plus de la moitié de sa vie. Arrivant à la fin du traité, il découvrit que quelques membres de l'ordre de Talakia seraient encore en vie et garderaient toujours fièrement l'île qui les avait vu naître. Il n'en fallut pas plus pour convaincre Senyek de les contacter ! Il se saisit alors de sa meilleure plume, non pas la plume avec laquelle on recopie l'intégrale de « La rate de Wabbit au court-bouillon » ni « Les fables de l'abreuvoir », non, pas la plume de piou desséchée depuis des décennies, ni celle dont on se sert pour se curer les dents après un bon repas, non. Il lui fallait la plume. Plume dont, de mémoire, il ne s'était jamais servie, une plume qui lui avait été offerte pour sa cinquantième année au service du Maistre Corbac, la tradition voulait que le Maistre en personne s'arrache une de ses plumes pour en faire don au bibliothécaire. Senyek sortit donc cette plume de valeur inestimable et se mit à écrire sur un parchemin, mais pas n'importe quel parchemin ! Non, pas celui dont on se sert pour écrire à l'administration bontarienne, ni celui dans lequel on place les épluchures de légumes, non il lui fallait un papier de qualité, il sortit alors un rouleau de parchemin en bambou sacré, justement jauni pour ne paraître ni trop cru ni trop vieux, et bien souple et résistant pour ne pas se déchirer lors de son envoi. Alors Senyek commença à tremper sa plume dans l'encrier, mais pas n'importe quel encrier ! Non, pas celui... Disons juste que c'est de l'encre de kralamoure de première qualité... Ainsi il se mit à rédiger :





À votre connaissance, derniers des gardiens d'Irianah,


Je me permets de vous contacter, car, étant historien au service du Maistre Corbac, ma quête se doit d'être sempiternelle : assouvir ma soif inextinguible de connaissances. Or, ce n'est que récemment que j'ai fait l'immense découverte de vous de et de vos ancêtres, les adeptes de Talakia.

Même après des décennies passées à écrire, les mots me manquent pour vous conter la curiosité et l'engouement sans failles que j'éprouve face à votre histoire.

Cela me pousse donc à vous formuler une requête : veuillez, si le cœur vous en dit, accepter d’accueillir en votre sein le vieil énutrof que je suis, vieux Senyek dont les dernières volontés seraient de partager l'immense passé qui vous incombe. Je ne saurai me trouver quelques aptitudes au combat, ce n'est donc point en tant que défenseur que je me propose, mais ne dit-on point en ces terres que la plume est plus forte que l'épée ?


Puisse votre déesse être comblée et vos cœurs satisfaits.





SENYEK








~HRP~
J'espère que mon RP n'a pas été trop barbant, c'est le cas de le dire... Pour parler de mon expérience sur le jeu, je ne me considère ni comme un ancien joueur, ni comme un nouveau, j'ai commencé sur la mise à jour 1.25 pour arrêter à la 2.0 avant de reprendre à la 2.26 quelque chose comme ça... J'ai intégré moult guildes, et ne me suis mis au RP que récemment, c'est pourquoi sur un autre serveur qu'est Rykke-Errel, je suis dans une guilde nommée « Le Chant de Guerre » guilde RP intéressante, mais pas assez approfondie à mon goût, c'est pourquoi j'ai cherché à me délocaliser pour trouver chaussure à mon pied. Ce qui m'a amené sur le forum du serveur Hécate, et ô surprise, sur votre magnifique forum. J'ai véritablement été conquis par le BG de l'île, j'ai trouvé ça très original, le BG de dofus s'en voit cassé sans en être totalement explosé, vous avez vraiment bien dosé votre Histoire. C'est pourquoi j'aimerai bien apporter ma pierre à l'édifice !

N'étant pas originaire d'Hécate, c'est donc fièrement de mon premier cercle sur Senyek que je vous propose ma candidature ! J'ai vu que vous faisiez fi de toute restriction à ce niveau, je vous prends donc au pied de la lettre ! Par ce biais, je compte tenter une nouvelle expérience qui est de recommencer tout à zéro, sauf pour l’abonnement qui sera payé par d'autres comptes, il faut rester pragmatique. Car je l'avoue, sur Rykke-Errel je dispose d'un osamodas 161 et d'une cratte 169, et je m'ennuie un peu du jeu en lui-même sans parler RP, je n'y trouve guère plus de défis. Mais ne vous fourvoyez pas, mes intentions ne sont aucunement de profiter de la guilde et de ses membres, je viens clairement dans un esprit RP et convivial, espérant apporter ma petite touche au canal guilde.

De l'autre côté de l'écran se trouve un jeune homme de 18 ans (bientôt 19 en mars) qui compte le RP (bon ça vous l'auriez deviné...), le dessin, la musique classique (je pratique le saxophone et le piano à mes heures perdues) et l'économie (en témoigne le nom de mon énutrof, anagramme d'un célèbre économiste) comme passions invétérées. Niveau études, je suis en DCG (Diplôme de Comptabilité et Gestion), et... que dire de plus, rien qui sort de l'ordinaire sinon que je prends la vie comme elle vient, tout ce que j'ai prévu, c'est l'imprévu.


Dernière édition par Pantalemon le Lun 11 Fév - 12:54, édité 4 fois (Raison : Je crois que ces balises auront ma peau avant l'heure...)
avatar
Senyek
P'tit bworky

Messages : 7
Date d'inscription : 08/02/2013
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Candidature de Senyek

Message par Pwaline le Sam 9 Fév - 17:35


À votre connaissance, derniers des gardiens d'Irianah,


Je me permets de vous contacter, car, étant historien au service du Maistre Corbac, ma quête se doit d'être sempiternelle : assouvir ma soif inextinguible de connaissances. Or, ce n'est que récemment que j'ai fait l'immense découverte de vous de et de vos ancêtres, les adeptes de
Talakia.


Même après des décennies passées à écrire, les mots me manquent pour vous conter la curiosité et l'engouement sans failles que j'éprouve face à votre histoire.

Cela me pousse donc à vous formuler une requête : veuillez, si le cœur vous en dit, accepter d’accueillir en votre sein le vieil énutrof que je suis, vieux Senyek dont les dernières volontés seraient de partager l'immense passé qui vous incombe. Je ne saurai me trouver quelques aptitudes au combat, ce n'est donc point en tant que défenseur que je me propose, mais ne dit-on point en ces terres que la plume est plus forte que l'épée ?

Puisse votre déesse être comblée et vos cœurs satisfaits.

SENYEK


Pwaline abaissa le parchemin et se jeta lentement en arrière, jusqu'à toucher du dos le dossier de sa chaise. C'était bon, c'était même très bon. La candidature qu'elle venait de lire était à son goût de qualité, et elle ne doutait pas que le candidat vienne gonfler les rangs des Gardiens prochainement.

Mais elle était troublée, non par le contenu de la lettre à proprement parlé, mais par ce que celle-ci lui évoquait. L'homme était un historien ... comme Pehdolyth jadis. Le souvenir du vieil homme qui avait veillé sur elle au moment où elle en avait le plus besoin lui revenait en pleine figure, et c'est cela qui la troublait. Qu'était-il devenu ? Était-il mort ?

Elle resta ainsi de longues minutes, avant de sortir de sa rêverie et de se décider à répondre à la candidature.

Bonjouw à vous Senyek,

Je suis Pwaline, membwe des Gawdiens d'Iwianah. Votwe candidatuwe nous est pawvenue, et je dois vous diwe qu'elle m'a plut ! Je sens en vous un cewtain potentiel, et je ne doute pas que vous sewviwiez Talakia et son héwitage avec bwio.

J'espèwe que mes compagnons auwont le même avis que moi et que nous pouwwons bientot faiwe connaissance,

Pwaline
.


_________________
"Nous sommes tous irremplaçables, mais nul n'est indispensable. "



Me contacter
avatar
Pwaline
Caresseur de Prespic

Messages : 520
Date d'inscription : 30/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Candidature de Senyek

Message par Atlancia le Dim 10 Fév - 11:30

Se rendre à la maison commune d'Astrub fut un jeu d'enfant pour Atlancia qui usa de quelques portails de téléportation. L'air frais caressait ses joues tandis qu'elle croyait voler, libre. Elle voyait défiler les paysages depuis Brâkmar, certains plus lugubres que d'autres, avant d'atteindre la petite cité d'Astrub, effleurée par les derniers rayons de Soleil qui prenait congé.

Souplement, elle atterrit devant la porte de la bâtisse où elle se rendait justement. Au dessus de sa grosse porte en bois, l'insigne des Gardiens d'Irianah résidait fièrement. La jeune femme aux yeux violets sourit rêveusement : ce même blason, elle le portait contre elle, désormais : elle appartenait elle-aussi à Irianah, même si elle n'en était pas native.

Elle poussa la porte, son air naturellement joyeux toujours au rendez-vous. De la surprise virevolta dans ses yeux quand elle vit alors de la lumière émaner du bureau. Tiens ? Il y avait quelqu'un ?... Généralement, les Gardiens étaient sur l'île, ou vagabondaient. A pas de mulou, Atlancia approcha de la porte de la pièce en question, pour l'entrouvrir légèrement. Elle reconnut sans peine Pwaline de dos, afficha un petit sourire et s'avança dans le bureau, les mains dans le dos.

- Bonjour !

Infiniment curieuse, son regard se posa rapidement sur le parchemin qui résidait sur la table. Il y avait de fortes chances pour que ce soit une nouvelle candidature... S'approchant encore, elle finit par s'asseoir à côté de Pwaline, tirant une chaise, puis se pencha en avant, posant son coude contre la table et sa tête dans sa main pour le lire.

Elle fut tout d'abord frappée par la qualité du texte et par les émotions qu'il dégageait. C'était un vieil homme curieux du monde qui semblait vouloir se joindre à leurs rangs... Relevant les yeux sur Pwaline, elle esquissa de nouveau un sourire ravi. Ils l'avaient accueillie elle, Atlancia. Alors pourquoi pas lui ? Elle avait même hâte de faire sa rencontre.

La jeune femme s'empara alors d'une plume, et ajouta à la suite de la réponse de Pwaline :

Bonjour Senyek,

Mon amie Pwaline a dit juste. J'ai été touchée et convaincue par vos mots, et j'ai très hâte de faire votre rencontre. Vous semblez être un grand homme. A très bientôt pour votre entretien, je l'espère.

Atlancia, membre des Gardiens d'Irianah.
Glissant le parchemin devant la disciple de Sacrieur, elle demanda :

- C'est bon comme ça ?
avatar
Atlancia
Abraknyde Ecorché

Messages : 44
Date d'inscription : 30/10/2010
Age : 23

Personnage
Classe: Le Sablier de Xélor
Niveau:
102/200  (102/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Candidature de Senyek

Message par Pwaline le Dim 10 Fév - 14:07

Glissant le parchemin devant la disciple de Sacrieur, Atlancia demanda :

- C'est bon comme ça ?

Pwaline lui rendit un large sourire et acquiesça d'un geste de la tête.

- Nous n'avons plus qu'a attendwe la wéponse des autwes !

_________________
"Nous sommes tous irremplaçables, mais nul n'est indispensable. "



Me contacter
avatar
Pwaline
Caresseur de Prespic

Messages : 520
Date d'inscription : 30/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Candidature de Senyek

Message par Pantalemon le Dim 10 Fév - 15:25

Le dinsdor 10 flovor, Pantalemon se rendit au bureau de recrutement afin d'y faire un peu de rangement. La période d'essai des deux dernières recrues venaient de s'achever et il devait classer leur candidature.
C'est ainsi qu'il découvrit la dernière candidature en date, et qu'il entreprit de remettre le rangement à plus tard.

Astrub, le Dinsdor 10 Flovor 643
Senyek,

Votre candidature pour rejoindre les rangs de notre guilde a été examinée par nos membres. Nous sommes tous d'accord sur la qualité de celle-ci et c'est d'un commun accord que nous avons décidé de vous faire passer à l'étape suivante, celle de l'entretien.

Votre entretien aura donc lieu à la date que vous souhaitez, sous réserve qu'un examinateur soit disponible. N'hésitez donc pas à nous communiquer vos disponibilités ou à venir nous contacter directement chez nous à Astrub.

Dans l'attente de votre réponse,
Amicalement, Pantalemon.

_________________
avatar
Pantalemon
Assistant d'Otomaï

Messages : 364
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 25

Personnage
Classe: L'Etendue de Crâ
Niveau:
150/200  (150/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Candidature de Senyek

Message par Senyek le Dim 10 Fév - 16:38

Les longs doigts osseux de Senyek tapotaient frénétiquement contre la petite table sur laquelle il avait habitude d'étudier. Cette manie le prenait souvent et depuis fort longtemps, si bien qu'un creux s'y était dessiné au fil des années. Peu connu pour sa patience, il bougonna quelques jurons à l'égard du facteur qui avait maintenant plus de dix minutes de retard. Et lorsqu'il fut enfin arrivé, Senyek se précipita, canne en main, pour ne pas tomber, mais surtout pour corriger le facteur d'un retard qu'il qualifia d'inacceptable et de préjudiciable au cachots à perpétuité ! Après s'être quelque peu défoulé sur ce pauvre facteur, Senyek s'empressa de rentrer, poser les lettres sur la table et de les ouvrir avec une petite dague conçue à cet effet.

Après les avoir lues en intégralité, le vieil énutrof lâcha un long soupir d'au moins 20 secondes tout en fixant stoïquement l'Horloge située devant lui. Puis, un large sourire que son visage n'avait pas esquissé depuis des lustres se dessina brusquement sur sa face ridée, quelques larmes aux yeux, il se dressa et leva les bras au ciel en déclarant :

- Que vos vieux grimoires restent moisir entre deux clakoss Maistre Corbac, je m'en vais, je m'en vais à l'aventure ! Louée soit Talakia, d'où qu'elle puisse être, de m'accorder cet honneur !

Suite à quoi, dans un élan de jeunesse Senyek se passa un peigne inusité depuis trop longtemps dans les cheveux, se para d'une tunique brune, emporta quelques ouvrages auxquels il tenait dans sa besace, s’équipa de sa canne et enfourcha une dragodinde elle aussi inusitée depuis fort longtemps... Paré à partir vers Astrub, il commençait sa route, et à la porte Sud de Bonta, se retourna et déclara le vent soufflant dans ses cheveux :

- Je reviendrai Bonta, tant que tes murs se dresseront fiers je ne t'oublierai jamais !

Et le vieux Senyek s'en alla vers une nouvelle vie, sa nouvelle vie...
avatar
Senyek
P'tit bworky

Messages : 7
Date d'inscription : 08/02/2013
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Candidature de Senyek

Message par Pantalemon le Lun 11 Fév - 12:53




Astrub, le 11 Flovor 643
Chère Senyek,

Votre
entretien s'est déroulé ce Dinsdor 10 Flovor de l'an 643. Après
discussion avec les Recruteurs, nous avons décidé d'accepter à
l'unanimité votre candidature !

Nous vous contacterons dès que possible pour le recrutement.

Amicalement, Pantalemon.

_________________
avatar
Pantalemon
Assistant d'Otomaï

Messages : 364
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 25

Personnage
Classe: L'Etendue de Crâ
Niveau:
150/200  (150/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Candidature de Senyek

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum