Connexion

Récupérer mon mot de passe

Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


Les prémices d'un retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les prémices d'un retour

Message par Accalmie le Mar 29 Nov - 21:56

Zhadan était allongée près du Zaap du Château d'Amakna, elle rêvassait en regardant le ciel couchant ... Elle regardait les nuages, essayant de reconnaître des objets ou animaux dans leurs formes. Elle avait déjà reconnu 5 bombes et deux tromblons quand un immense nuage attira son attention. On aurait dit un visage ... Non ... Un visage encapuchonné ... Elle connaissait ce visage ... Le ciel légèrement orangé vira au rouge et le nuage s'illumina d'une teinte rouge sang. Elle frissonna.

Plus tard, lorsque la Lune avait repris sa place dans la voûte céleste, elle repensa à ce nuage, à ce qu'il pouvait signifier ... Décidément les Dieux étaient rieurs en ce moment ...

Un éclair illumina l'air devant elle, elle se redressa d'un bond en tirant une dague afin de parer à un éventuel danger mais il n'y avait rien, juste cette lumière qui grandissait à quelques mètres d'elle. Craignant une magie inconnue, elle s'approcha très prudemment de la source lumineuse, juste avait qu'elle ne l'atteigne, elle gagna en intensité et éclata, l'aveuglant pendant quelques secondes.

Un papier voletait doucement vers le sol, lorsqu'elle reconnut l'écriture, elle faillit s'évanouir. C'était celle de son frère. Elle parcourut brièvement la missive, il racontait les raisons de son départ et, au dos, était écrit en lettres rouges sang : Je reviens.





J'étais assis dans la mansarde qui me servait de chez-moi, je tenais dans mes mains un énième contrat, la vie de quelqu'un se retrouve encore une fois entre mes mains … Combien de personnes avais-je déjà assassiné ? Cela faisait longtemps que j'avais perdu le compte … J'essayais de me ressaisir, Sram m'a choisi, il m'a choisi pour mon affinité avec les ombres . Les ombres … Elles qui m'ont toujours aidé, qui s'enroulent maintenant autour de mes jambes, de mon corps squelettique, comme pour me protéger, me soutenir … Finalement mes seules amies …

Je me levai , et en soupirant , entrepris d'enfiler ma tenue. Cela faisait longtemps, mais comme à chaque fois, je m'étonnai de ne sentir aucun contact avec le tissu. J'attachai mes couteaux à ma ceinture après avoir vérifié qu'ils étaient plus aiguisés qu'une lame de rasoir, puis j'ouvris la lucarne et aspira l'air frais de la nuit à pleine goulée. Quelqu'un allait mourir ce soir … Par ma main.

Les toits de Brakmar m'étaient désormais familiers, je sautais de l'un à l'autre à une vitesse folle, tentant d'oublier mes sombres pensées. Je traversai la lande de Sidimote a pied et encapuchonné , ralentissant cette fois l'allure afin d'être sur de ne pas faire de mauvaises rencontres.
Une fois la cité blanche en vue , je n'avançai plus que sporadiquement , tentant d'éviter les patrouilles des gardes Bontariens. Une fois au pied des murailles , je m'arrêtai complètement durant quinze bonnes minutes, écoutant les sons de la nuit, afin d'entendre une patrouille passer de l'autre côté de l'enceinte. Dès que le son de leurs voix se fut estompé, j'entrepris d'escalader la muraille et en quelques minutes je me retrouvai de l'autre côté.

Après dix minutes de marche, je trouvai enfin la propriété de ma cible. J'entrai dans le jardin sans encombre, et après avoir escaladé le toit, je me retrouvai dans la maison. Avançant à pas feutrés , j'essayai de trouver la chambre de ma cible dans ce dédale de couloirs quand j'aperçus de la lumière très intense sous une porte. Je savais de mon commanditaire qu'il vivait seul, aussi j'étais quasiment certain de le trouver dans cette pièce. Après avoir réviser les grandes lignes de mon plan d'attaque, j'ouvris la porte à la volée et … Mon monde vola en éclat.

Assis là où aurait du se trouver ma cible, était assis mon commanditaire, un large sourire fendait son visage. La porte se referma derrière moi et en un clin d'œil, je me retrouvai encercler de toutes part par des gardes la main sur la garde de leurs épées. J'appelai mes ombres, mon seul moyen de m'échapper de ce mauvais pas, mais elles ne répondirent pas à mon appel. La lumière était trop intense.

- « Vous aviez tout prévu , dis-je d'une voix enroué.
- Toi aussi répondit-il, tu trouves cela magnifiquement orchestré ? Ta capture est le chef d'oeuvre de ma vie, et il va me faire monter en grade , tu peux en être certain. C'est que beaucoup de gens veulent ta tête ici tu sais ... »

Il éclata d'un rire opulent. Puis je ressentis une cuisante douleur au sommet du crâne, en m'évanouissant, je le voyais toujours rire, rire ... rire …



_______________________________________



« -BAM-BAM-BAM !! »

J'entends quelque chose …

« -DEBOUT ! »

Une voix … Je serai donc toujours vivant ?

« -Allez debout, c'est le jour de ta pendaison, et le peuple ne veut pas d'un prisonnier à moitié endormi, prépare toi bien, je viendrai te chercher dans deux heures ... »

Il se mit à rire. Encore un. Je sombrai à nouveau dans l'inconscience.



___________________________________________




Cette fois, ce fut des cailloux jetés au visage qui me réveillèrent. Un homme encapuchonné se tenait devant la petite ouverture sur la porte et me les jetait au visage.

« - Mais qu'est-ce que vous faîtes , demandai-je.
- Je suis un aussi un disciple du Destin-Qui-Bascule »

Je reconnus le nom que nous utilisions parfois pour désigner Sram et me levai pour aller à la rencontre de cet inconnu.

« - Je n'ai pas beaucoup de temps, tiens, prends cette potion, dit-il en sortant une fiole qu'il me tendit. Le maître alchimiste du temple a concocté cette potion il y a peu, elle permet à celui qui la boit de voyager dans l'espace-temps, tu as achevé ton destin dans ce monde. Peut-être auras-tu plus de chance dans un autre, en tout cas je te le souhaite, nous admirions tous ton travail ici, tâche de faire au moins aussi bien une fois parti. »

Sur ce, il appela les ombres et disparut. Je regardai la fiole dans mes mains … « Tu as achevé ton destin dans ce monde ... »
Ce n'est pas un hasard si il a appelé Sram « Le Destin-Qui-Bascule » … Je repensai aux paroles du gardien, à ce qui m'attendait si je restais là, à ce que j'avais accompli ici … Puis j'ouvris la fiole et avala le contenu d'une traite.
avatar
Accalmie
Dragoeuf Encoquillé

Messages : 140
Date d'inscription : 05/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prémices d'un retour

Message par Accalmie le Ven 2 Déc - 19:50


Dans un monde lointain, il y a quelques semaines.



« - QUOI ?!
- Vous m'avez bien dit que vous aviez été « transporté » ici en une fois ?
- Oui c'est bien ce que j'ai dit.
- Eh bien nous n'allons pas pouvoir faire la même chose cette fois, malgré tous mes efforts je n'ai pu reconstituer qu'une potion imparfaite, cousine de celle que vous aviez bu mais aux effets … ah , qui prennent plus de temps …
- Qu'est ce que vous voulez dire par « qui prennent plus de temps » ?
- Aaah, de l'ordre d'une petite semaine je pense …»

Il commenca à rire, mais le regard embarassé de l'alchimiste persistais. Son rire décrût très vite lorsqu'il comprit enfin qu'il était effectivement sérieux.

« - D'accord … D'accord d'accord , vous êtes en train de me dire que mon corps va mettre une semaine à changer de monde ? Bordel mais comment est-ce possible ?
- Ah, euh, eh bien votre corps va « partir » petit bout par petit bout »

A nouveau, le Sram s'esclaffa et encore une fois, il comprit que l'artisan ne plaisantait pas.

« - Bon ok très bien, n'en dîtes pas plus, je ne veux pas savoir, bientôt je vais apprendre que tout mon corps va pouvoir partir mais pas mes pieds …
- Eh bien en fait, euh
- Oh misère …
- Il n'est pas sur que tout votre corps soit transporté, si le dosage n'est pas bon, vous pourriez être partagé entre les deux mondes.
- Joie ! Faisons donc le bon dosage !
- Ah c'est que ce n'est pas si facile, vous avez prêté serment à Sram donc votre corps a , ah, modifié sa structure interne, ce qui rend cette étape plus compliqué …
- Combien ai-je de chance, non, est-ce que cela a un fort risque d'arriver ?
- Et bien … Vous avez 1 chance sur 6 de perdre un membre entier, 1 chance sur 10 de perdre deux membres, 1 chance sur 20 de perdre votre torse (bras compris) ,1 chance sur 50 de perdre votre tête, 1 cha...
- Stop. Et arrêtez de parler de chance s'il vous plaît.»

Le Sram s'assit et prit sa tête dans ses mains.

Mais comment en suis-je arrivé là …

Des images apparurent, sa soeur , Zhadan , une villa près d'une jetée, une déesse au pied d'un Orme Blanc … Il prit une décision.
Il se leva brusquement, l'alchimiste sursauta, il s'avança vers le comptoir, l'alchimiste recula, et il dit :

« - Votre prix ?
- Aaaaaah ! On arrive au dernier problème de cette potion … »

Le sram soupira …

« - C'est un gros problème ou un petit ?
-Certains diront que c'est un gros d'autres non, ça dépend de l'état de vos finances … »

Le Sram jeta un regard à sa bourse, celle ci semblait encore plus maigre que lui-même ne l'était ce qui n'était pas peu dire …

« - Il faut croire que je suis dans la première catégorie, quel est le prix ? »

L'alchimste sortit un bout de parchemin et écrivit une série de chiffres qui lui sembla interminable puis il lui tendit.
La réaction du Sram fut plus qu'éloquente :

« - Gaaaah … Ah … Euh … Oui … Eh bien il y a toujours moyen de s'arranger hein, vous ne voulez pas provoquer la colère du Destin-Qui-Bascule n'est-ce pas ?
- Monseigneur, tuez moi si vous le voulez, mais je vous assure que je ne peux pas descendre plus bas, je comprends les risques, mais si je veux gagner ma vie je n'ai pas le choix … »

Le Sram se renfrogna, il pourra le tuer une fois qu'il aura fini de préparer la potion … Des images apparurent encore, mais cette fois, c'était des cadavres , du sang, la Mort … La Mort qu'IL avait infligé … Plus jamais …

« - D'accord, votre prix est le mien, je veux la potion le plus rapidement possible.
- Revenez dans deux jours, merci Monseigneur. »


Aujourd'hui



La fiole vide reposait à côté de son lit, le bouchon un peu plus loin, sa mansarde était vide à l'exception de ces deux objets, il n'y avait plus rien.

Lorsque Illyn se réveilla, il resta allongé , tentant de sentir les effets de la potion sur son corps, bon apparemment tout était normal …

Il se leva, et se regarda dans son miroir, il voulut repousser la capuche de sa tête, mais il remarqua quelque chose qui lui avait échappé. Sa main droite avait disparu …
avatar
Accalmie
Dragoeuf Encoquillé

Messages : 140
Date d'inscription : 05/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prémices d'un retour

Message par Accalmie le Mar 6 Déc - 17:48

Illyn ouvrit les yeux mais les referma lorsque le choc avec la lumière transperça son esprit. Lorsqu'il fut habitué à cette clarté il observa les alentours. La statue de Sram se dressait devant ses yeux, le défiant de toute sa hauteur, lui pauvre serviteur des Ombres. Il était à Astrub. Les villageois et les aventuriers parlaient autour de lui, il reconnaissait son Monde.
Il attrapa un piou qui passait par là et lui accrocha un long et éloquent message qu'il venait d'écrire puis il l'envoya le remettre à sa sœur, Zhadan.

« Je suis là. »

Une fois cela accompli, il se rendit au Zaap admirant comme lors d'une deuxième naissance ce monde qui avait tant changé durant son absence. Il paya sa dîme pour se rendre à Sufokia afin de se rendre à la Villa, un lieu bercé de souvenirs pour lui. Il fut surpris une fois arrivé de découvrir que la demeure avait perdu son éclat d'antan. Une lettre était accroché à la boîte au lettre qui trônait à quelques pas de l'entrée.

« RECRUTEMENT »

Il ignorait si cette boîte au lettre était toujours relevé mais il n'avait rien à perdre, alors il sortit une plume et un vieux parchemin puis s'asseyant sur le bord de la jetée, les pieds à quelques centimètres au dessus des vagues, il écrivit :


Bonsoir,

Certains d'entre vous me connaissent, ou plutôt me connaissaient, je suis le frère aîné de Zhadan, j'ai prêté allégeance à Sram il y a des années de cela et j'ai réussi à atteindre le cercle de puissance 141.
C'est peu en tant d'années passées sur ce monde, je sais, mais ma fainéantise n'a d'égal que ma dévotion à Sram, et il sait très bien qu'elle est incommensurable.

J'ai autrefois fait partie de votre Ordre, j'occupais la place qui est revenu à Zhadan. Pourquoi suis-je parti ? C'est compliqué. Il y a eu un imprévu lors d'une de mes missions,comme Zha' vous l'a peut être raconté et j'ai du précipitamment quitter ce monde. C'est une expérience assez étrange et je peux vous avouer que lors de mon arrivée j'étais plutôt enthousiaste à l'idée de découvrir de nouveaux horizons. Mais je n'ai pas réussi à retrouver la camaraderie et la bonne humeur que m'a apporté Talakia. Et j'ai alors mis tous mes talents en oeuvre pour trouver un moyen d'inverser le processus, et après des mois de recherches et autres, j'ai trouvé et me voilà revenu.

C'est pourquoi je reviens la queue entre les jambes, pour intégrer à nouveau l'Ordre de Talakia, et faire mon possible pour servir la Déesse aussi bien que je sers Sram.

Illyn


[HRP] Bon désolé c'un peu long mais j'avais envie d'écrire en ce moment puis je voulais faire les choses bien.
Pour ceux qui ne sont pas au courant Illyn est mon personnage principal que j'ai migré avant les grandes vacances lorsque l'Ordre avait dangereusement périclité, et j'ai décidé de le ramener il y a peu ! Voili voilou, merci d'avoir lu Wink [HRP]
avatar
Accalmie
Dragoeuf Encoquillé

Messages : 140
Date d'inscription : 05/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prémices d'un retour

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum