Connexion

Récupérer mon mot de passe

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


[Candidature] Esumy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Candidature] Esumy

Message par Esumy le Sam 18 Déc - 15:59

Bonjour.
Dans cette lettre, je vais vous raconter un événement de ma vie. Il vous informera de tout ce que vous devez savoir sur moi.

En cette soirée fraiche de Descendre, en Bonta, je sirotai ma bière mélancoliquement.
Mon regard étant perdu dans le vague, je ne vis rentrer cette personne, ce vieil homme à l’air fatigué.
Il se dirigea vers moi et m'interpela d’une voix rauque.
Il m’apostropha par mon nom, Esumy, ce qui m’étonna car je ne connaissais pas cette voix. Je me retournai alors péniblement pour le voir. Quand je le vis pour la première fois, mon cœur fit un bond et je ne pus manquer de remarquer une impressionnante coupure qui recouvrait sa joue droite. De plus, une multitude de petites cicatrices se superposaient sur son visage, son cou et ses mains.
Il sortit une vieille bouteille de rhum de son sac miteux, et après avoir bu une longue gorgée à faire blêmir un pandala, il m'en proposa. Je n’avais pas manqué de remarquer l’œil mauvais du tavernier qui préférait apparemment qu'on ne consomme que sa boisson dans son établissement. Je m'empressai donc de refuser le rhum et glissai une bière devant l'inconnu. Ne sachant toujours pas ce qu’il me voulait, je me pressai de lui demander.

Il me dit qu’il s’était enfui d’un camp de bandits au Nord où il y avait été esclave. Il ajouta aussi, en me montrant son entaille à la joue, que lors d’une tentative de fuite, un bandit l’avait rattrapé. En guise de représailles, ce dernier lui avait découpé d’un coup de couteau bien affuté un bout de joue et qu’il en portait toujours la marque.
Il nota aussi que là-bas, il avait vu deux autres esclaves exténués et que, au cours d’une escapade dans le camp pendant la nuit, il avait réussi à les rejoindre. Cela lui avait permis de les rencontrer et ils avaient longuement discuté.
Il me posa, par la suite, une seule question, une simple question qui pourtant bouleversa ma vie. Il me dit, après une longue inspiration, de sa voix rocailleuse :
« Ces deux esclaves s’appellent «Eme» et «Thorn», les connais-tu ? »
Mon cœur s'arrêta de battre un instant, mes souvenirs m’envahirent et je ne vis que du sang, de la peur… Je me rappelai cette nuit où des Bandits avaient organisés ce raid et où j’étais caché. Je balbutiai que oui, que je les connaissais, que ces deux personnes étaient mes parents. J'ai toujours cru qu'ils étaient morts.
Une larme coula sur ma joue brulante et je me murmurai à moi-même : « Ils ne sont donc pas morts... »

J’interpellai le tavernier, lui demandai deux bières. Ainsi, assis sur nos tabourets, je débutai enfin. Je pris alors une grande inspiration et me lançai :
« Je suis née sur une petite île peu connue, non loin de la côte. Je connus sept années de bonheur avec mes parents. A mes 7 ans, mon père pâlit soudainement, me dit d’aller me cacher et il se mit à compter. Je me mis alors à galoper vers une cachette improvisée, amusée. Mais, au bout d’une bonne heure et demie, je sortis ma tête de derrière ce petit bosquet, avec mon air inquiet, et me mit à avancer doucement et discrètement vers la maison. Je vis ma maison en feu, je me mis à déguerpir vers mon foyer en criant « Papa, Maman » mais personne ne répondit.
Je compris alors, quand je vis un navire portant une tête de mort comme drapeau qui embarquait et s’éloignait déjà loin vers le large, que mon père ne comptait pas pour jouer à cache-cache mais qu’il comptait les nombreux bandits qui débarquaient sur la plage. Tout brulait autour de moi, j’étais seule et j’avais peur.

Je trébuchai sur une grosse racine dépassant du sol et j'aperçus un bandit resté en arrière. Il me vit aussi, lâcha un grand cri et me fonça dessus. Je décampai à toute vitesse, mais le bandit me rattrapa. Au moment où il leva son arme pour me transpercer, un Sadida sortit de derrière un orme et abattit son bâton sur le bandit qui céda sous la force du coup. Le soleil qui étincelait derrière cet inconnu qui m’avait sauvé m’éblouit et ne me permis pas de l’apercevoir. Il me regarda avec pitié, il détourna le regard et partit en courant. Je me relevai péniblement et lui implorait de m’attendre, lui criait en sanglotant que j’étais seule et que j’avais peur.
Le Sadida se retourna enfin et m’examina avec un regard curieux. Il se rapprocha de moi et me dit de le suivre. Il commença à courir très vite et comme je n’arrivai pas à le suivre, il me prit alors violemment et me projeta sur son dos en passant à une vitesse fulgurante entre les arbres.
En arrivant près d’un vieux lac perdu dans la forêt, je distinguai une cabane au milieu de la verdure. Il m’installa dans un petit lit de paille et je m’endormis directement.
Je me réveillai au petit matin et tous les deux, nous parlions de ma vie, que de la mienne car il refusait de parler de la sienne. Il s’appelait Galfirgin, la seule chose que je savais de cet homme était qu’il avait toujours vécu ici, seul.

Je vécus donc avec cet individu pendant de longues années, je choisis le dieu Sadida, il m’informait sur les plantes et il m’enseignait leur contrôle. Il m’entraina durant de longues années, je commençai à combattre des créatures. J’effectuai de longs duels avec mon Maitre et il me dit avec sagesse, le soir de mon anniversaire, que le jour où je gagnerai le duel contre lui, je pourrai aller venger mes parents.
J’occupai mes journées à combattre, je passai mon temps à accroître mes forces pendant que mon Maitre enquêtait sur les bandits qui avaient organisé ce Raid.
Le soir de mes 17 ans, au cours d’un long duel, je donnai un coup de bâton bien placé qui déstabilisa Galfirgin et j’enchainai sur un coup de pied le désarmant.
Je le regardai avec un sourire satisfait et il me dit :
-Tu es donc prête.
Je lui dis adieu et je commençai ma quête, je partis vers la ville.
Je vagabondai dans le Monde des Douze et me voilà, ici, à cette table avec vous. »
Je regardai l'heure et je n'en revenais pas, « Il est déjà si tard ? ». Nous nous dîmes adieu et je repartis.

J'espère que ce n'était pas trop long ! Sinon, comme dit plus haut, je me nomme Esumy et je suis une sadidette, pas très puissante pour le moment (Cercle 41). Je n'ai pas encore connu de guilde, à cause de mon faible niveau (Parce que la plupart des guildes recrutent que des kikitoudur !) mais aussi car aucune ne me convenait. En effet je recherche une guilde conviviale, où règne la bonne humeur. J'ai connu votre guilde en parlant à Magistyk, et je me suis empressé d'aller voir le panneau d'affichage et votre maison ! Il m'a d'ailleurs fallu traverser le Monde, et avec la neige en plus à Amakna ! J'espère vraiment entrer dans votre guilde.

Esumy
avatar
Esumy
Koalak Immature

Messages : 132
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 72

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candidature] Esumy

Message par Magistyk le Sam 18 Déc - 16:33

C'est un grand Pour pour moi. J'ai eu l'honneur de te parler IG, je troiuve que ta candidature est vrament simpa et j'aime bien ton esprit !
J'espère te savoir à nos côtés dans les jours à venir ! Very Happy
avatar
Magistyk
Koalak Immature

Messages : 125
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : En Amakna

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candidature] Esumy

Message par Pwaline le Sam 18 Déc - 16:49

Twès sympa, l'histoiwe est intewessante, twès lisible et je n'ai pas fait attention aux fautes, donc y'en a suwement pas beaucoup.

On passe aux votes et on te tient au couwant Wink

_________________
"Nous sommes tous irremplaçables, mais nul n'est indispensable. "



Me contacter
avatar
Pwaline
Caresseur de Prespic

Messages : 520
Date d'inscription : 30/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candidature] Esumy

Message par Accalmie le Sam 18 Déc - 19:32

Bonjour,

Très jolie histoire , j'aime beaucoup.
Je suis Pour =)
avatar
Accalmie
Dragoeuf Encoquillé

Messages : 140
Date d'inscription : 05/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candidature] Esumy

Message par Invité le Dim 19 Déc - 20:55

J'aime beaucoup santa

Ce sera un Pour pour moi

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candidature] Esumy

Message par Esumy le Dim 19 Déc - 23:09

affiche un grand sourire

Je vous remercie de tous vos petits messages qui me font plaisir. Je suis vraiment impatiente, si je suis prise, de vous rejoindre. En vous souhaitant une agréable soirée et une douce nuit,

Esumy
avatar
Esumy
Koalak Immature

Messages : 132
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 72

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candidature] Esumy

Message par Pwaline le Lun 20 Déc - 8:08

Candidatuwe acceptée, on te contact pouw le wecwutement Wink

_________________
"Nous sommes tous irremplaçables, mais nul n'est indispensable. "



Me contacter
avatar
Pwaline
Caresseur de Prespic

Messages : 520
Date d'inscription : 30/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candidature] Esumy

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum